Olivier Rougy : 06 63 91 85 68, rougy.o@gmail.com - Marie-Thérèse Rougy Boillon : 06 29 07 10 68, marie.rougyboillon@gmail.com

Depuis quelques années, un nombre croissant de médecins et pharmacologues redécouvrent l’intérêt des vertus et des valeurs thérapeutiques des végétaux, d’où la renaissance de la phytothérapie, et de son utilisation efficace notamment dans le cadre de complémentations alimentaires.

Aujourd’hui, le malade qui souhaite modérer ou échapper à l’influence des médicaments de synthèse, a la possibilité de se tourner vers cette science des plantes, ou vers d’autres méthodes naturelles tombées jusqu’alors dans l’oubli.

Les plantes peuvent être classées parmi les vertus ci-après. La liste étant non exhaustive, elle permet seulement d’illustrer quelques pouvoirs bienfaisants de nos végétaux (cf. pharmacies…).

Actions : stimulante, tonifiante, fortifiante, diurétique, vomitive et expectorante, vermifuge, purgative, sudorifique, antisudoraux, antispasmodique, calmante…

Précautions d’emploi : certaines plantes peuvent contenir des principes actifs très puissants, d’autres peuvent être toxique à faible dose.

La Phytothérapie

L’Homme a recours aux plantes depuis des millénaires pour lutter contre la maladie. Cette science des plantes, commune à toutes les traditions médicales, est utilisée par tous et dans tous les coins du monde.

Cependant, à partir du 18° siècle, le développement remarquable de la chimie a remplacé sensiblement les recettes végétales par des substances médicamenteuses de synthèse, pouvant parfois entraîner des effets secondaires nocifs… Pourtant, le but des principes actifs est semblable entre les plantes et ces médicaments de synthèse, mais l’un est complet dans sa structure en reflétant la complexité raffinée par la nature, alors que l’autre ne bénéficie que de sa virulence qui peut devenir exagérée, tel que l’effet d’accoutumance, d’allergie, d’intolérance…

Cependant, la chimie montre ses limites quand on aborde :
– le traitement des maladies chroniques ;
– les croyances et effet placebo ;
– la pensée, l’intention ;
– l’individualité, la personnalité ;
– la structure et la forme du corps ;
– l’action holistique des 70000 milliards de cellules ;
– la conscience…

alors que ….    « Il y a dans la nature quelque chose qui s’apparenterait à de l’intelligence et qui pourrait nous surprendre. » Jean-Marie Pelt

=> Lien boutique pour Huiles essentielles, Hydrolats, … 

La micronutrition

Lao Tseu a dit :
« Celui qui n’a pas le ventre en ordre pense de travers. »

Hippocrate (460-377 av J.C.) fût le premier à noter que la maladie était souvent le fruit de mauvaises habitudes alimentaires. Les orientaux attachent une grande importance à la consommation d’une nourriture adaptée et équilibrée. Le secret d’une alimentation saine est de ne consommer que des aliments purs et naturels, et à juste dose, c’est-à-dire sans excès, ni carence.

Cas d’un régime alimentaire :

Un régime choisi doit être adapté pour la personne concernée. Il doit également être ponctuel.

Heilpraktiker :

Signifie « praticien de santé ». Ce statut est délivré pour les praticiens de médecines naturelles en Allemagne (Institut pour les professionnels de santé, Académie de naturopathie  Sarrebruck). Le Heilpraktiker n’est pas un médecin.
Qu’une maladie soit d’origine physique, ou mentale, c’est la personne dans sa globalité qui est atteinte. Le Heilpraktiker adopte une médecine holistique qui recouvre un large spectre de thérapies et de pratiques simples et naturelles, qui a un but essentiel, celui de favoriser les processus « d’autoguérison » de l’être.

« Tous les pouvoirs de guérison sont en toi, le thérapeute ne peut que t’aider à les retrouver .» Richard Bach

Au fil des siècles et des millénaires, tous les peuples ont cherchés des remèdes ou des solutions pour être en bonne santé. L’utilisation des plantes médicinales est la pratique thérapeutique la plus ancienne pour soulager la souffrance ou gérer la maladie. De ces plantes, se présentent les pratiques thérapeutiques tels que la phytothérapie, la phytembryothérapie, l’aromathérapie, … pour aider le corps dans son processus de régénération.

« Les plantes nous relient à la terre : elles sont nos racines et c’est par elles que nous puisons de la terre les protéines de notre sang et les phosphates de nos os. L’homme pense dans la mesure où la plante végète. » Jacob Moleschott

Nous devons un grand respect à cette nature et les règnes végétales qui la composent.

« Les forêts précèdent les Hommes, les déserts les suivent. »
François René Chateaubriand

logo-5 elements