Olivier Rougy : 06 63 91 85 68, rougy.o@gmail.com - Marie-Thérèse Rougy Boillon : 06 29 07 10 68, marie.rougyboillon@gmail.com

En Asie, et notamment au Vietnam, la Médecine est comparable à un oiseau, elle tient en équilibre grâce à deux ailes qui représentent pour chacunes d’elles, la Médecine Occidentale Moderne et la Médecine Traditionnelle Orientale. Dans la culture orientale, l’association de ces deux Médecines est nécessaire pour retrouver un équilibre vital et harmonieux, et ainsi être en bonne santé.

Nous sommes tous animés par l’Energie et nous sommes tous dans un monde d’Energie quelle qu’elle soit.

« Il ne faut pas penser à quelqu’un comme à un corps, mais comme à un courant d’énergie vitale. » Yukio Mishima

La notion d’énergie vitale repose essentiellement sur la différence de ces deux médecines. L’énergie requiert plusieurs qualités : il y a l’énergie électrique, électromagnétique, thermique, atomique, chimique…, pouvant être mises en évidence par des appareils eux-mêmes très variés. Et  l’on sait que selon le principe de « rien ne se crée, rien ne se perd », toutes ces énergies peuvent se « transformer » en l’une ou l’autre, et ne sont pas fixées immuablement dans leur qualité première.

Dans la culture orientale, ces différentes qualités d’énergie sont évidemment connues, mais répondent à un principe essentiel et unique : l’Energie Universelle, qui selon les circonstances, peut se manifester selon toutes sortes de modalités. Certaines sont connues (telles que détaillées précédemment), d’autres le sont moins, en particulier les formes d’énergie qui interviennent dans le fonctionnement de cette étonnante machine qu’est l’être humain.

En Médecine Traditionnelles Orientales, on s’attache à ce dernier type d’énergie que l’on nomme globalement : QI. D’une manière très simpliste, le Qi peut être défini comme étant l’énergie vitale qui habite chaque être, chaque chose dans l’univers.

« L’énergie est le cosmos. Elle est aussi le chaos qui est l’origine de la création». Krishnamurti

Chacun des humains est un être unique à part entière. Que nous soyons hommes ou femmes, nous sommes constitués d’éléments communs tels que : les os, les muscles, le sang, des organes physiquement semblables et pourtant, chacun de ces éléments ou organes présentent un fonctionnement qui lui est propre, et qui est animé par une énergie qui les traverse.

En Médecine Traditionnelle Orientale, l’art du bilan fonctionnel énergétique est de mettre en évidence un déséquilibre de l’énergie dans le(s) système(s) perturbé(s) et présentant une manifestation pathologique (par exemple au niveau du système digestif, système nerveux, système respiratoire….), et de déterminer celui qui en est responsable.

Il convient ensuite de rééquilibrer cette énergie. Pour ceci, quelques techniques sont utilisées telles que :

  • L’acupuncture, pose d’aiguilles sur des points bien spécifiques du corps ;
  • La moxibustion, réchauffement des aiguilles (par l’armoise) ;
  • L’électro-stimulation vient compléter la pratique ;
  • La pharmacopée, conseils en compléments alimentaires naturels ;
  • L’acupressure, pression digitale ou manuelle appliquée sur les points d’acupuncture ;
  • Mise en place de ventouse(s), qui enlèvent les stagnations de sang ou d’énergie.
  • La réflexologie plantaire vietnamienne.

Avec ces techniques, pratiquement toutes les personnes ressentent les bienfaits dès la première séance. Cette impression de mieux-être traduit le « rééquilibrage » de l’énergie.

« Le temps qui n’est pas pris pour préserver sa santé, le sera pour la maladie. »
Proverbe Chinois

La Médecine Traditionnelle Orientale continue de nos jours à progresser. Que ce soit au Vietnam ou en Chine, l’alliance de la Médecine Traditionnelle Orientale et de la Médecine Moderne offre une amélioration de l’efficacité et une qualité des traitements en cohérence avec les lois de la nature.

Extrait du directeur général de l’OMS sur la médecine Traditionnelle
« …Il ne faut pas opposer la Médecine Traditionnelle et la médecine Occidentale. Dans le contexte des soins de santé primaires, les deux peuvent se compléter harmonieusement et il convient d’utiliser les meilleures caractéristiques et de compenser les points faibles de chacunes…… »

Dr Margaret Chan

Cf. site de l’OMS ci-dessous :
http://www.who.int/dg/speeches/2008/20081107/fr/index.html

logo-5 elements